Anna, secrétaire très particulière - Dossier Anna Polina #7

Publié le par GeeKonTunes

sans-titre

 

Je vous en parlais il y a de ça quelques semaines déjà (remember). Le nouveau film de Anna Polina est enfin sortie. Réalisé par Hervé Bodilis, Anna secrétaire très particulière se veut dans la lignée du film de secrétaire dans la même veine que Jade secrétaire de luxe. Même ambiance, même réalisateur, nouvelle égérie. Le film réunit Anna Polina, Donna Bell, Aleska Diamond, Ian Scott, JPX pour ne citer qu'eux. 

 

vlcsnap-2011-07-10-16h52m24s243.png

 

Le film m'a avant tout surpris sur une chose : l'absence de dialogue. Il n'y a pas de voix-off, cette langue hors-champ qui vient sans cesse nous narrer des évènements qui se passent de commentaires. Bon, il faut dire qu'à la longue cette musique devient agaçante. Bref, passons au vif du sujet. 

 

Le film comporte en tout 7 scènes dont seulement deux avec Anna Polina (mais quelles scènes !!!). 

 

vlcsnap-2011-07-10-16h51m45s152.png

 

L'esthétique du film est le cheminement logique du travail de Hervé Bodilis. L'ambiance est teintée d'une lumière savamment dosée et reflète ainsi les corps des acteurs. Malgré une multitude de films, le réalisateur parvient toujours à créer cette magie qui permet à ses films de devenir de véritable galette du désir. Sa mise en scène est un mélange habilement concocté entre une esthétique qui lui est propre et une direction d'acteurs à toute épreuve. 

 

Hervé Bodilis n'est pas ce genre de réalisateur qui use à outrance du gros plan comme d'autres pourraient le faire. Certes, il arrive d'en avoir de temps à autre, mais ces derniers sont utilisés à des moments précis comme une lors du début d'une sodomie par exemple. Le gros plan intervient au moment où le désir peut être le plus fort. 

 

vlcsnap-2011-07-10-17h07m04s80.png

 

J'avais eu l'occasion de le développer lors de mon article sur la 3D, le tournage d'une scène en 3D demande une revisite de la mise en scène, de la scénographie et du jeu d'acteur. Nous avons une tendance à retrouver dans ses films désormais un type de cadrage propre à un tournage en 3D. La caméra filme le corps de manière à pouvoir le faire littéralement sortir de l'écran. Je n'ai pas vu le film en 3D, seulement en 2D, mais cela se voit parfaitement à l'écran. 

 

vlcsnap-2011-07-10-17h12m13s102.png

 

Rectifions une petite erreur. Anna n'a pas seulement deux scènes, mais deux scènes et demi. En effet, la première fois que nous l'apercevons, elle est dans une chambre avec Ian Scott, son partenaire, collaborateur au sein de sa start-up. Avant de partir au travail, Anna donne un petit avant-goût de ce qu'elle lui offrira pendant la journée. Fellation filmée en plan rapproché, Anna domine très clairement son partenaire. Pour une fois, c'est le visage de l'homme qui est filmé en gros plan pendant la jouissance ce qui est assez rare pour le souligner !! 

 

vlcsnap-2011-07-10-17h16m48s41 vlcsnap-2011-07-10-17h17m19s91.png

 

La "première" scène dans le film se déroule dans les sous-sols de la start-up. Anna est en train de chercher quelques dossiers lorsqu'elle est rejoint par Ian Scott. Le simple flirt va rapidement terminer en scène de corps à corps assez intense. Ian Scott à cette particularite de prendre le dessus rapidement sur ses partenaires. Il a cette capacité à les mettre sous une forme de transe. C'est pourquoi cette rencontre avec Anna Polina ne pouvait pas mieux tomber. Au début c'est Ian qui mène la danse, puis rapidement la vapeur se renverse pour donner l'avantage à Anna. Cela passe notamment par de nombreux jeux de regards qui font d'Anna une dominatrice à toute épreuve. Elle mène la danse des corps sans que le pauvre Ian puisse y faire quelque chose.

 

vlcsnap-2011-07-10-17h34m17s13.png vlcsnap-2011-07-10-17h37m11s221.png 

 

La "seconde" séquence est dans la même lignée que sa scène d'ouverture dans Pornochic 20 : un quatuor. Ian surgit hors de la nuit comme personne et réserve une petite surprise plutôt sensuelle à Anna. Ils vont vite être rejoint par quatre collègues à la libido plus que prononcée. Anna est littéralement le corps central de cette séquence. Elle est le noyau dur, l'électron libre qui régule le cadre. Nous retrouvons le principe du gros plan que nous avons pu avoir dans la première séquence. Dans ce genre de séquence, le jeu d'Anna n'est pas basé sur la performance à proprement parlé, mais plus sur le fait de vouloir être le centre, le tout, le nerf névralgique qui centralise toute l'énergie des corps. 

 

En ce qui concerne les autres séquences, ces dernières valent bien évidemment leur pesant d'or. Petit plus pour celle avec Aleska Diamond qui ne manque pas de faire valoir ses atouts ! 

 

Avec Anna secrétaire très particulière, Hervé Bodilis ne révolutionne pas le genre de la secrétaire. Il parvient à influer une forme de désir insaisissable de la secrétaire énorme source de désir. Encore une fois, Anna Polina est tout bonnement magnifique basant son jeu sur son regard à toute épreuve et sur sa facilité, désormais, à rallier à sa cause n'importe quelle cause ou esthétique. 

 

Note : XXXXX

 

Le film est disponible en VOD sur la plate-forme Dorcel Vision pour 9,99€ pour une location de 3h ou pour 24,99€ pour un téléchargement définitif. 

 

Télécharger

 

GOT

 

Publié dans Dossier Anna Polina

Commenter cet article