La guerre est déclarée - Un film de Valérie Donzelli

Publié le par GeeKonTunes

guerre05.jpg

 

Il y a des films comme ça qui vous touche par leur humilité, leur simplicité et leur fraîcheur. C'est notamment le cas avec le cinéma de Valérie Donzelli. Après un premier film remarqué, La reine des pommes, réalisé avec une équipe de 8 personnes et 200 000€ de budget, la revoici avec son nouveau projet intitulé La guerre est déclarée présenté en Ouverture de la semaine de la critique à Cannes avec, comme d'habitude, l'excellent Jérémie Elkaïm. 

 

Le film raconte la rencontre de Roméo et Juliette qui vont s'aimer, se rapprocher et être confronter aux difficultés de la vie notamment le jour où ils apprennent que leur jeune garçon est atteint d'une tumeur au cerveau. Sujet délicat certes, mais tellement personnel puisque Valérie Donzelli met en images sa propre vie, sa propre histoire personnelle. Ces évènements lui sont arrivés et elle a vécu avec Jérémie Elkaïm durant quelques années. Ils se sont lancés dans ce projet comme pour exorciser leur histoire, faire table rase du passé, pour ne penser qu'au pur présent. 

 

guerre01.jpg

 

Le cinéma de Valérie Donzelli nous transporte au temps de la Nouvelle Vague. Sa caméra arpente la ville sur l'épaule, on tourne à la hâte sans autorisations puisque le coeur de la séquence naîtra de la spontanéité des sentiments. Sa mise en scène est sans artifice. Aucun effet de trop, tout est calibré et en même temps les acteurs semblent libres de leurs mouvements. La force du cinéma de Valérie Donzelli vient du fait qu'elle parvient à créer une  douceur au sein de son dispositif filmique tout en donnant un résultat amer, aigre qui nous montre une réalité telle quelle sans fioriture ou artifice. 

 

Valérie Donzelli rend hommage sans copier. Les passages chantés rappellent Demy, le rapport à l'enfance et au fait de devoir grandir fait écho au cinéma de Truffaut. Il y a une évolution dans sa manière d'appréhender le monde. Dans son premier film, La reine des pommes, son personnage principal était une sorte d'adulte-ado qui cherchait à guérir d'un chagrin d'amour. Désormais, elle met en scène un couple, une mère de famille confrontée à la maladie de son enfant. Elle ne cherche pas à émouvoir par de la musique larmoyante ou par des effets de mise en scène faciles. Elle nous plaque littéralement face à ce sujet si tabou qu'est le cancer. Nous n'avons pas d'autre choix que de faire face nous aussi à ce fléau. 

 

guerre02.jpg

 

Enfin, cette scène finale filmée au ralenti réunissant la mère, le père et le fils est une ôde à la vie, à l'amour et au cinéma. Cela fait plaisir de voir des cinéastes comme Valérie Donzelli ou Mia Hansen-Love de proposer des oeuvres à chaque fois singulières et marquantes. 

 

Sortie du film le 31 août 2011

 

Note : 1303059494 misc 571303059494 misc 571303059494 misc 571303059494 misc 57

 

GOT

Publié dans Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article