Caught by the Past - Cycle Kendy Vol. 2

Publié le par GeeKonTunes

Capture-d-ecran-2011-03-25-a-08.39.25.png

 

Il y a deux jours de cela, je vous faisais découvrir un court-métrage signé Kendy avec Salomé Lagresle The Grim Reaper. J'ai été tellement emporté par cet univers que j'ai décidé de mener l'enquête sur ce fameux Kendy. J'ai farfouillé sur son site officiel et j'ai pu découvrir que, non content d'être un excellent faiseur d'images, il était également plasticien. En effet, c'est lui qui a crée la sculpture du coeur dans The Grim Reaper. Il est aussi à l'origine des petites figurines style GameBlog. Je ne pouvais pas passer à côté d'un univers comme le sien. En fouinant un peu sur son compte Viméo (ici), je suis tombé sur un autre court-métrage tourné avec Salomé Lagresle et intitulé Caught by the Past (sous-titré Nuclear Girl Returns).

 

Capture-d-ecran-2011-03-25-a-08.37.07.png

 

Le film, d'une durée d'environ de deux minutes, racontre l'histoire d'une jeune femme qui attend un certain Professor K. Elle trouve dans ses poches un jeu de clés, mais ne sait pas concrètement ce qu'il peut ouvrir. C'est alors qu'elle découvre une boîte dans laquelle est enfermée un noyau nucléaire. A son contact, elle deviendra Nuclear Girl.

 

Ce court-métrage, tourné au mois de Novembre dernier, est un peu différent de The Grim Reaper. Entièrement tourné avec un Canon 550D, les couleurs sont chaudes tendant vers le vert et le jaune. L'esthétique est semblable, mais le rapport au temps est différent. Il n'y a plus cette multiplication de couches temporelles. Nous sommes dans un pur présent. Néanmoins, il est toujours question d'un rapport au corps. Ici, c'est un corps qui changent, qui va évoluer et qui sera doté d'un pouvoir d'une force inimaginable. A la manière d'un M. Night Shyamalan avec Incassable, nous retrouvons ici un hommage aux super-héros à l'image de ce personnage qui va devenir un être supérieur au contact de cette matière radioactive.

 

Capture-d-ecran-2011-03-25-a-08.37.48.png 

 

Le corps semble être une notion qui sensibilise le réalosateur. En effet, tout comme dans The Grim Reaper, il filme le visage de très près, en usant du gros plan. Les yeux, le regard, c'est là que se situe le pourquoi de l'image. Le secret du temps s'incruste sur le visage. 

 

Différent, mais totalement envoûtant, Caught By The Past est vraiment un film à découvrir. Rendez-vous immédiatement sur le compte Viméo de Kendy qui fourmille d'autres pépites cinématographiques. 

 

Prochaine analyse : The Secret Garden

 

Espace Viméo de Kendy

 

Site de Salomé Lagresle

 

 

 

GOT

Publié dans Cinema

Commenter cet article