Episodes - Là aussi une tentative de come-back

Publié le par GeekonTunes

19590776.jpg

 

2011 serait-elle l'année du come-back? Après Matthew Perry dans Mr Sunshine, c'est au tour de Matt Le Blanc de revenir sur le devant de la scène avec Episodes, une nouvelle série dont il est le héros et quoi de plus simple quand le personnage que nous incarnons n'est autre que nous-même! Et oui, notre Joey international joue son propre rôle au sein de ce nouveau show pour le moins ambigu. Explications. 

 

19488785.jpg

 

Le pitch de départ est simple. Un couple de scénaristes (Sean & Beverly Lincoln), très populaires en Grande-Bretagne, se voient offrir la chance d'adapter leur série fétiche sur le sol américain. Tout d'abord réticents, ils finissent par accepter et vont faire le terrible constat de la décadence de la production hollywoodienne. De plus, ils sont contraints de renoncer à leur acteur principal, à l'origine du succès de la série, et de faire tourner Matt Le Blanc himself. 

 

Il faut se l'avouer l'idée de départ est plutôt bonne. D'une part, parce que revoir Matt Le Blanc incarnant un autre personnage que Joey était plutôt rasssurant (du moins pour lui) et d'une seconde part car il y a au final très peu de série traitant directement de l'industrie des séries. Sur ce point, les scénaristes n'y vont pas avec le dos de la cuiller. Ils nous dressent des portraits d'investisseurs et de directeurs de chaînes totalement incompétents, ne prêtant aucune attention aux projets, des assistants suivant automatiquement l'idée du patron car... c'est le patron quoi, et il ne faut pas le décevoir.... Des assistantes qui couchent en veux tu en voilà, true story !

 

La série est le mélange d'un humour très British, notamment grâce aux deux protagonistes principaux, Stephen Mangan et Tamsin Greig (vue récemment dans Tamara Drew) et d'un humour plus "US". Les deux univers réunis forment un juste équilibre. Néanmoins, il faut tout de même attendre le troisième épisode pour que les situations comiques commencent à prendre forme et que le tout puisse fonctionner correctement. 

 

19655627.jpg

 

Il ne suffit pas d'avoir une bonne idée de départ pour se reposer uniquement sur elle. Les créateurs de la série, David Crane (Friends) et Jeffrey Klarik (La classe) dressent un portrait au vitriole de l'industrie US. Nous avons l'impression qu'il n'y a que cela qui les intéressent au final, laissant de côté, par moment, les personnages et les différents noeuds dramatiques. Les situations ont du mal à se développer et quand le panneau End apparaît, nous restons très souvent sur notre faim.

 

Surtout ne vous arrêter au premier épisode, même s'il va en rebuter plus d'un, ce qui est assez dommage sachant que la première saison en comporte seulement 7... A ce jour, elle a réuni, et toutes plates-formes confondues, 2 millions de téléspectateurs. A l'heure actuelle, une saison 2 a été confirmée par le studio Showtime

 

Affaire à suivre....

 


 

 

GOT


Publié dans Séries TV

Commenter cet article