Instant de cinéma - X-Men First Class

Publié le par GeeKonTunes

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/83/44/48/19732066.jpg

Je continue mes petites séances de rattrapage avec aujourd'hui X-Men First Class réalisé par Matthew Vaughn (Kick-Ass). J'avais lu pas mal de choses sur le film avant de le voir. J'avais notamment retenu le fait que le réaliateur n'avait pas forcément respecté à la lettre le comics d'origine. Pour être honnête, ne conaissant pas l'oeuvre sur le bout des doigts, cela ne m'a pas réellement dérangé. J'étais impatient de voir et de comprendre comment sont nés ses héros de la mutation. 

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/70/92/57/19649947.jpg

 

Le film débute là ou le premier volet prenait son envol. Nous suivons le jeune Erik Lehnsherr dans un camp de concentration en Pologne en 1944. Il va vite se faire repérer par un docteur nazi, Sebastian Shaw, incarnait par Kevin Bacon, qui va réellement révéler le pouvoir du jeune Erik. Par la suite Sebastian deviendra lui aussi un mutant. On se demande bien comment d'ailleurs il a pu parvenir à muter sachant que normalement il n'est pas faisable, si l'on se refére au premier épisode, de concrètement modifier l'ADN humain.

 

Dans ce prequel, il n'est pas réellement question de l'objet mutant face à l'humain. Ce point apparaît surtout vers la fin. Il faut savoir que l'histoire du film se situe dans les années 60 en pleine crise de Cuba. Les mutant (Professeur X, Raven, Magneto, Alex Summers etc... Le Gouvernement va recruter le jeune Charles-Xavier pour tenter de leur venir en aide. Nous allons avoir le droit à une petite phase de recrutement dont un petit caméo de Logan qui envoie chier tout le monde. Totalement jouissif.

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/70/92/57/19641058.jpg

 

Dans l'ensemble, le film est bon concentré d'action dans lequel les notions humaines et mutantes sont un peu passées au second plan. Ce prequel nous situe bien le début de l'histoire des X-Men. Si nous devions de retenir qu'une seule et unique chose se serait la prestation de Michael Fassbender dans son rôle de Magneto qui est réellement surprenante. 

 

En cette période de fête du cinéma, pourquoi se priver ? 

 

Note : 1303059494 misc 57 1303059494 misc 57 1303059494 misc 57 1303059494 misc 57

 


Publié dans Cinema

Commenter cet article