Lou Charmelle - Vous êtes mon Amaranthine

Publié le par GeeKonTunes

4

Alors que la semaine dernière, le billet hot&co était consacré à Eva Karera, en ce début de semaine nous nous interesserons à l'actrice française Lou Charmelle. C'est encore via Twitter que j'ai décidé de porter mon dévolu sur elle. Avant toute chose, et comme d'habitude, faisons un petit point bio. 

 

Lou est née le 8 octobre 1983. C'est au cours de l'année 2008 que tout se déclenche avec sa rencontre avec Fabien Lafait. Il lui propose de faire quelques essais et finira par tourner dans Bienvenue chez les ch'tites coquines. Elle enchaînera ensuite les tournages pour Fred Coppula. 2010 est l'année où elle tourne avec Hervé Bodilis, Initiation of Lou Charmelle. Elle partira ensuite pour les Etats-Unis. Elle travaille désormais pour les plus grosses sociétés de productions comme Digital Playground, Evil Angel etc... 

40309304305218583909

Je ne ferai pas de comparaison entre deux films cette semaine. Je vais tenter (et le terme est de rigueur) d'analyser une scène issue du film Slutty and Sluttier vol 14 réalisé par Manuel Ferrara s'il vous plaît. Et je ne vais pas vous parler de n'importer quelle scène puisqu'il s'agit d'une séquence lesbian avec la non moins célèbre Katsuni. Avec ce trio d'enfer, je ne pouvais passer à côté. 

vlcsnap-2011-04-25-13h40m10s189.png

La séquence s'ouvre sur Katsuni. Elle est dans un hôtel et rentre dans une chambre. Elle est seule et commence une sorte de ballet rituel, un appel envers le désir, envers un autre corps. La danse est intense, Manuel Ferrara la filme à la manière d'un Andrew Blake. Il parvient à faire monter l'érotisme où seule l'actrice et uniquement elle est le centre et l'intérêt de la séquence.

vlcsnap-2011-04-25-13h41m25s193.png

Arrive donc Lou. Elle fait une petite surprise à Katsuni qui est allongée sur le lit en plein sommeil. Son appel a en effet fonctionné. Au départ, c'est le réalisateur, qui lui fait signe de rentrer dans le champ. Elle est donc sous l'autorité du dispositif. Une fois les deux corps réunis, la mise en scène devient comme transparente. La fusion peut donc débuter. Je dois avouer que des scènes intenses, j'ai pu en voir depuis le début de blog, mais celle-ci atteint facilement le haut du panier. Une fois les deux corps ensemble, impossible pour la caméra de trouver une forme de légitimité. Elle apparaît comme transparente et fantomatique. Habituellement, c'est elle qui fait la matière et qui permet au corps de s'exprimer. Or, dans cette scène, c'est le contraire. C'est grâce aux deux actrices que cette dernière peut attester de sa présence. 

vlcsnap-2011-04-25-13h52m41s40.png

Lou Charmelle est un corps autonome qui n'a pas besoin de l'outil mise en scène. Au fur et à mesure de mes articles, je me rends compte que les actrices d'aujourd'hui ont largement plus assimilé la mise en scène pour mieux s'en soustraire. Elles n'y prêtent aucune attention et parviennent à l'intégrer directement dans leur façon de jouer. Lou est une bombe (dans les deux sens du terme). Tout d'abord de part sa beauté naturelle et ensuite par le fait qu'une fois dans la séquence, elle est comme prête à exploser. Par moments, elle me fait penser à une Sasha Grey. Une fois dans le champ, le terrain de jeu, la mise en scène fait table rase, s'annule presque. Le temps s'arrête, le temps d'un délirium du corps et de l'esprit. 

 

Lou Charmelle vous êtes mon Amaranthine. Vous êtes cette matière immortelle qui vient se projeter sur mon écran et se graver dans ma mémoire, dans mon esprit. Vous êtes cette susbtance indélébile qui fait corps et qui vit encore dans mes rêves. Votre force c'est avant tout votre capacité à, non pas faire corps avec la mise en scène, mais à l'annuler à vivre en apesanteur. Vous parvenez à vous transformer en pure manière légère et fantomatique. Vous planez sur le désir. Vous contaminez tout l'espace en finissant votre course dans la tête du spectateur. 

 

Lou Charmelle reine du temps et du désir. 

 

3

 

GOT

Publié dans Hot & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mika 31/05/2011 16:48


Je suis tout a fait d'accord cette fille est magnifique et ses scenes font completement oublier la camera.de plus quel tegard magnifique.tu as remplacer katsuni dans mes seances de visionnage les
plus ban....