Mr Sunshine - Le come back de Matthew Perry

Publié le par GeekonTunes

19647761.jpg

 

Deuxième essai pour Matthew Perry pour un hypothétique retour sur les ondes américaines. Après l'arrêt de Studio 60 sur NBC en 2008, il est de retour sur ABC dans Mr Sunshine. Crée par ses soins, en collaboration avec Alex Barnow, Matthew Petty incarne un quarantenaire, Ben Donovan, aux commandes d'un stade à San Diego. Il y organise de multiples évènements (concerts, spectacles de clowns etc...). Entouré par une équipe de bras cassés comme l'assistante marketing un peu délurée (aka Andrea Anders dans Joey) ou encore la patronne complètement à l'ouest (aka Allison Janney), entraîne Ben sur des pistes on ne peut plus glissantes. 

 

Le premier épisode fut diffusé le 9 février entre 20h30 et 21h30. L'audience fut au rendez-vous en réunissant pas moins de 10 millions de spectateurs. Premier épisode et première curiosité de la part du public. Il est difficile de dire aujourd'hui ce qui tient réellement le spectateur en haleine. Certes le scénario, les acteurs etc... contribuent au succès d'un show, mais comment expliquer le fait que dès la diffusion d'une second épisode, l'audience ait chuté de 6,5 millions ! 

 

Comparé le pilote de Mr Sunshine avec Friends serait totalement ridicule. L'époque n'est plus la même, les moeurs ont évolué, l'humour a muté. Désormais, place à un phénomène de société à savoir la crise de la quarantaine et surtout de trouver un moyen de la surmonter. 

 

19450764

 

Premier bon point lorsque le pilote démarre c'est que Matthew Perry fait tout sauf du Matthew Perry. Il faut bien avouer que quelques mimiques resurgissent du passé de temps en temps, mais ne viennent pas obstruer son jeu. Mieux vaut le dire d'emblée, dès son arrivée dans le champ, Matthew Perry prend toute la place. Les autres acteurs peinent un peu tirer leur épingle du jeu malgré une bonne gestion des situations comiques. Incarner un directeur de stade n'est pas un rôle que l'on voit forcément et il aurait été judicieux de creuser un peu plus les personnages secondaires. En effet, le rôle du jeune assistant, fils de la patronne, complètement idiot et ne sachant que faire de ses dix doigts est malheureusement trop souvent visible et prévisible. 

 

Le but d'un pilote est de mettre en place des situations durables qui se développeront tout au long de la saison. Premier épisode un peu soft donc qui n'hésite pas à nous mettre tranquillement en situation et semant les gags par parcimonie. 

 

Mr Sunshine est une série à suivre donc en espérant qu'elle ne s'arrête pas à l'ultime première saison...

 

GOT

 

 


 

Publié dans Séries TV

Commenter cet article