Test DVD - Fair Game - Un film de Doug Liman

Publié le par GeeKonTunes

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/78/15/19/19534143.jpg

 

Alors que le DVD est sorti depuis déjà deux jours, j'ai décidé de revenir tout de même sur le nouveau film de Doug Liman (La mémoire dans la peau) apparu sur nos écrans le 3 novembre dernier et présenté au Festival de Cannes 2010. 

 

Le pitch du film est très intéréssant. Une jeune femme, Valérie Palme Wilson (Naomi Watts), agent de la CIA à la section de non-prolifération des armes mène une enquête sur l'Irak et sa possible possibilité d'avoir et de fabriquer des armes de destruction massive. Aidé par son mari, le diplomate Joe Wilson (Sean Penn) envoyé au Niger pour prouver l'existence d'une possible transaction entre les deux pays. Son rapport d'activité est clair : il ne s'est rien passé ! Soucieux de mener une politique ferme, le gouvernement Bush, à l'époque, ignore ce rapport est décide tout de même de mener une guerre de front. Joe Wilson décide de ne pas se laisser faire et écrit un édito au sein d'un très célèbre journal dans lequel il dénonce cette dite politique et crie haut et fort que de telles armes n'existent pas. Cafouillage au sein de l'executif qui décide de répliquer en dévoilant l'identité de Valérie Palme Wilson aux yeux du grand public.

 

 http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/78/15/19/19534140.jpg

 

L'idée de base du film est tout simplement intelligente. Inspiré de faits réels, cet épisode un peu obscure de la politique Bush se devait, un jour, d'être mis sur pellicule. C'est fort, le point de vue du réalisateur et des acteurs (pas étonnant de voir Sean Penn dans un rôle comme celui-ci) est clairement posé, il n'y a aucun doute là-dessus. Tout va très vite dans le film, le temps, la parole, les évènements, il faut tout prouver tout de suite. Doug Liman dénonce une politique de l'invisibilité. Cacher pour mieux régner. Faire du bruit à l'ouest pour frapper à l'est.

Ce qu'il met en images c'est un phénomène courant désormais et qui est une volonté de la part de l'être humain de cacher les choses, de mentir et de se mentir à soi-même. Rétablir la vérité est un jeu auquel il est difficile de faire face et de se confronter car seuls ceux qui savent mentir parviennent à établir une hypothétique vérité. Le climat mondial est tendu à cette époque (le film se situe entre l'année 2001 et 2003). Le peuple américain a juste envie de tout péter (pour être clair) et le fait de dévoiler l'identité d'un individu qui dénonce ce conflit est juste inconcevable. La vérité ne pourra éclater uniquement lorsque l'individu acceptera cette mise en avant et la révélation de son être en temps que tel, le film se clôturant sur Valérie Wilson se présentant aux médias américains en disant : "je m'appelle Valérie Palme Wislon".

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/78/15/19/19534136.jpg

 

La mise en scène de Doug Liman est sans surprise. Caméra épaule de manière systématique également utilisée dans ses films précèdents. Cette redondance est vite paliée par les deux acteurs principaux qui portent fièrement le film à bout de bras. Justes, sans fausse note, ils parviennent à nous entraîner dans ce récit complexe. Les propos sont, de temps à autre, assez complexes ce qui prouve d'un autre côté qu'il y a eu une grande part de recherche et d'authenticité.

 

Les bonus du DVD (commentaire de la vraie Valérie Wilson et du vrai Joe Wilson) apporte une souce de documentation supplémentaire et font de cette édition DVD une réelle bonne surprise. L'image est belle sans pour autant être extraordinaire. Niveau son, nous avons le choix entre le 5.1 Digital et le 5.1 DTS amplement suffisant ici. 

 

Au final, une belle découverte et une édition DVD simple, mais fournie.

 

Editeur : TF1 Vidéo

Prix : 19,99€ pour le DVD et 24,99€ pour le Blu-Ray

 

Note : 4/5

 

GOT

 

 


Publié dans Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article