Thor - Le Dieu qui rêvait de la Terre

Publié le par GeeKonTunes

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/77/96/35/19701393.jpg

 

Ce n'est pas sans un certain scepticisme que je me suis rendu dans une salle de cinéma aujourd'hui pour découvrir le nouveau film de la firme Marvel, Thor, réalisé par Kenneth Branagh. Avec la sortie prochainement de The Avengers, Marvel nous sort tous ses petits protégés afin que nous puissions nous familiariser avec eux. Après Hulk, Iron Man, prochainement Captain America, place aujourd'hui au futur roi d'Asgard, Thor. 

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/77/96/35/19639350.jpg

 

Le pitch du film? Thor, fils de Odin, est banni par son père. C'est un guerrier fougueux, téméraire qui fonce et qui n'hésite pas à défier celles et ceux qui menacent son royaume. Cependant, après une incursion en territoire ennemi en pleine période de trève, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Déclenchant une nouvelle période de conflits, Odin bannit son fils et l'envoie sur Terre. Il lui retire tous ses pouvoirs ainsi que sa précieuse arme, son marteau. Sur Terre, il va faire la rencontre de Jane, une jeune astrophysicienne qui ne va pas être insensible aux charmes du jeune garçon. 

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/77/96/35/19719788.jpg

 

Je ne suis pas un expert en univers Marvel ou en ce qui concerne les comics en général. Cela ne m'empêche pas, néanmoins, de porter un jugement sur l'oeuvre cinématographique en elle-même. Il est vrai que, pour ce qui concerne la question de l'adaptation, du respect de l'histoire, des codes et autre, je ne serai pas en mesure, malheureusement, d'apporter quelques lumières que se soit. 

 

J'ai découvert le film en 3D et je dois avouer que les effets ne sont pas si réellement bluffant. Elle n'apporte rien de spécial au film, aux scènes d'action, seul le générique de fin devient intéressant... La mise en scène ne cherche pas à multiplier les effets de grandeur ou d'esbroufe inutile. A la base, Kenneth Branagh vient du théâtre et cela se ressent dans sa mise en scène. Tout y est sobre et calculé. Les plans sur les visages sont extrêmement calibrés afin que l'émotion en ressortent plus facilement. Je pense à la séquence durant laquelle Jane est avec Thor sur le toit de l'immeuble face à l'espace. Les deux acteurs sont cadrés poitrine. Pas de champ contre-champ, juste le regard séduit de Jane sur Thor. Le réalisateur aurait pu couper pour basculer la caméra de l'autre côté. Durant chaque plan, il tente de saisir l'essence même des sentiments. Un peu plus de mouvements, de surprise, de place à l'inconnu auraient été un petit plus. Le film de Branagh est une oeuvre fermée, qui reste sur elle-même.

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/77/96/35/19485024.jpg

 

En ce qui concerne l'histoire, il est toujours plaisant de voir un personnage qui ne connait rien de l'univers et de le voir évoluer de manière normale et sans recul. Ce point n'est pas assez développé et d'un plan à l'autre Thor a totalement saisi son environnement et tombe quasiment amoureux de la belle Jane (Natalie Portman). Une scène m'a surtout surpris c'est celle de son infiltration dans le camp militaire pour récupérer son marteau. Il manie l'art de l'infiltration comme personne alors que nous le décrivons comme un personnage fonceur et téméraire. C'est un Dieu ne l'oublions pas, il ne s'agit pas d'un militaire surentraîné. Quelques petits détails certes, mais qui viennent gâcher mon petit plaisir de la vraisemblance. L'idylle n'est pas trop développé et n'accapare donc pas toute l'attention exepté à la fin ou tout déborde de guimauve, de bons sentiments et autre bisous langoureux. Je ne pense pas que le personnage soit le favori des spectateurs. Il est beaucoup moins ancré dans le contemporain qu'un personnage comme Tony Stark par exemple. Cela n'empêche pas l'acteur principal, Chris Hemsworth de l'incarner de manière crédible et honnête. Anthony Hopkins est, comme à son haitude, implacable et à l'aise dans partout où qu'il soit.  

 

Au final, Thor est bon divertissement, mais n'apporte concrètement rien de spécial. Le scénario reste prévisible et il est facile pour le spectateur de deviner la suite des évènements. La scène cachée après le générique permet d'ouvrir vers une possible suite et surtout vers le film The Avengers qui est prévu pour mai 2012. Le film n'a rien d'extraordinaire, mais se laisse regarder.

 

Note : 1303059494 misc 571303059494 misc 57

 

GOT

 

Publié dans Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article