Transformers 3, Dark Of The Moon - Un film de Michael Bay

Publié le par GeeKonTunes

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/79/54/19/19734117.jpg

 

A la base, je ne suis pas un très grand fan de Michael Bay. Bien que mon enfance ait été rythmée aux sonorités des guns de Will Smith et Martin Lawrence dans Bad Boys, ses autres frasques cinématographiques ne m'ont guère séduit. Néanmoins, ce n'est pas sans un certain plaisir que je me suis jeté hier corps et âme dans une salle obscure pour découvrir sa nouvelle fresque, Transformers 3, La face cachée de la lune. L'histoire est simple : la bataille entre Autobots et Décepticons va reprendre grâce à la renaissance de Sentinel Prime qui a mis au point une arme de nouvelle génération qui sera au coeur du conflit.

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/82/38/98/19736870.jpg

 

Je dois tout de même avouer que j'avais plutôt apprécié le premier épisode et largement moins le second qui était pour moi une simple symphonie d'explosion et de massacre de tôle ondulée. Le réalisateur lui-même est revenu sur ce qu'il a nommé un "échec" cinématographique. Quand les grands parlent et pensent comme les petits. Ce troisième épisode m'a agréablement surpris. Même s'il dure plus de 2h30, le film tient le route du début jusqu'à la fin. Pendant près de 90 minutes, Bay prend le temps de poser les différentes situations, de bien caractériser ses personnages pour ensuite nous offrir 60 minutes de pur féérie. 

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/82/38/98/19736874.jpg

 

Le fait de s'être débarassé de la chère Megan Fox l'a peut être fait ouvrir les yeux. En tout cas je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais sa chère remplaçante, Rose Huntington-Whiteley est tout bonnement magnifique. Bien qu'elle court pendant 90 minutes en talons aiguilles, on note le penchant très artistique in Love de Bay pour son actrice. Les cadrages sont plus qu'avantageux et magnifie son corps. Shia LaBoeuf est un peu en dessous par rapport aux précèdents épisodes, mais parvient à garder le cap. 

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/84/76/16/19767993.jpg

 

Côté histoire, Michael Bay parvient même à raccorder son récit avec une tendance de films que l'on trouve et que je nommerai post 11 septembre. Il met en scène une sorte de patriotisme renaissant chez l'humain et chez les machines (qui s'humanisent de plus en plus) face à une forme de terrorisme venue d'ailleurs. Se battre jusqu'au bout pour mieux reconstruire notre vie par la suite. Comme l'unité se mue vers l'universel. 

 

Au final, Transformers 3 est une bonne surprise, du pur spectacle jouissif qui vous en donnera pour votre argent. Petit bémol concernant la 3D qui n'apporte rien, une fois de plus, à l'histoire ou à l'image. 

 

Note : 4/5

 

GOT

 


 


Publié dans Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article