Une petite visite dans Paris? - Dossier Jade Laroche #1

Publié le par GeekonTunes

front.jpg                                              

 

Premier article Hot& Shot et début du dossier sur Jade Laroche. 

Une question doit vous traverser l'esprit ! Pourquoi consacrer des articles au cinéma pornographique? 

 

J'estime que cette catégorie de cinéma, à part certes, mérite tout de même une certaine attention et il est normal que des critiques soient rédigées comme pour des sorties de films ordinaires. 

De plus, l'industrie du X est de plus en plus innovante. Elle s'adapte au marche et le fait même évoluer. 

A votre avis, pourquoi le DVD-HD a-t-il disparu du marché? Tout simplement parce que les studios américains (mais également les firmes de jeux video) ont préféré se tourner vers le Blu-Ray !

Quand la 3D arrive dans les salles de cinéma, les premiers films X le sont également. Dorcel TV propose désormais sur Numéricable, notamment, des programmes en 3D. 

Pourquoi ne pas s'intéresser à cette industrie? 

 

Après cette petite introduction, nous voici donc entre les mains du premier film produit par des internautes (1000), Mademoiselle de Paris. Réalisé par Hervé Bodilis (la série des FUCK VIP, la série des Pornochic et j'en passe), le film nous emmène faire une petite balade dans Paris accompagné de Jade Laroche, une des égéries Dorcel du moment. 

 

vlcsnap-2011-02-24-09h03m41s252.png

 

Nous retrouvons l'univers d'Hervé Bodilis à savoir une ambiance teintée de luxure, de femmes savoureusement pouponnées. Le réalisateur nous emmène dans un Paris du vice, de la nuit. On couche dans des limousines (ouverture par l'excellente Anna Polina), on le fait également  dans les toilettes des clubs, dans le parc (première scène du film avec Jade Laroche) le tout pour finir en threesome lors d'une soirée (clôture avec Jade également). 

 

Comme il est mentionné sur le site du distributeur, le film est typiquement "Dorcélien". Les meilleures actrices du moment, des scènes raffinnées (pas de gonzo) et une ambiance feutrée. Même si nous sommes encore loin d'un film à la Andrew Blake, le film parvient à créer une ambiance.

Seulement deux scènes avec Jade Laroche ce qui est un peu dommage. Elle ne prend jamais trop de place dans ses productions (nous le verrons à travers le compte-rendu d'autres films). Nous avons l'impression qu'il y a comme une volonté de ne pas trop en dévoiler pour en laisser un peu plus lors du prochain film. 

Elle peut nous faire penser à une actrice du même calibre que Laure Sinclair (star du X dans les années 1990 avec une carrière fulgurante désormais terminée). Elle paraît insaisissable et en même temps totalement disponilble. Deux apparitions suffisent pour capter l'attention. Belle performance donc à l'instar de certaines étoiles du milieu qui se sentent obligées d'en faire des tonnes pour se faire remarquer...

 

vlcsnap-2011-02-24-09h16m45s213.png

 

Egalement à surveiller, l'actrice Anna Polina qui apparaît également dans deux scènes du film et qui connaît actuellement un début de carrière remarqué. 

 

A noté à la fin du film, le générique composé des noms de tous les producteurs !

 

Premier billet, premier compte-rendu et premier article sur Jade Laroche. 

A suivre : Une fille de bonne famille !

 

 

++

 

GOT

 

Publié dans Dossier Jade Laroche

Commenter cet article